5 musées à découvrir loin de l'agitation

5 musées intimistes

Des collections méconnues à découvrir au calme (oui OKLM)

De vraies petites pépites artistiques se cachent à quelques stations de métro de Paris. De Meudon à Boulogne-Billancourt, en passant par Courbevoie et Issy-les-Moulineaux, loin de l’effervescence parisienne, des files d’attente interminables et des musées parisiens bondés, les Hauts-de-Seine restent l’écrin de musées intimistes, abritant des collections de grande qualité artistique, que l’on peut découvrir sans de faire marcher sur les pieds…

Sans rivaliser avec les lieux incontournables de la capitale, de nombreux musées de l’ouest parisien offrent de riches collections qui sont à découvrir absolument ! Si vous aspirez à une visite culturelle emplie de quiétude, loin de la foule pour retrouver calme et sérénité sans avoir à slalomer entre les visiteurs, voici une sélection de 5 musées intimistes et souvent méconnus qui méritent une visite.

Le Musée Rodin de Meudon

Face au Mont Valérien, c’est sur les hauteurs de Meudon que se cache la Villa des Brillants et c’est en 1893, après sa rupture avec Camille Claudel,  qu’Auguste Rodin vient s’y réfugier. Dans ce lieu, c’est avant tout l’ambiance d’un atelier d’artiste qui vous saisit mais aussi l’atmosphère d’une demeure intime. Dans ce lieu champêtre, loin de l’agitation parisienne, Rodin puise son inspiration. Perchée sur un coteau qui domine la Seine, la Villa va devenir au fil des années un gigantesque atelier et un lieu de création au sein duquel mouleurs et ouvriers travaillent chaque jour au côté du sculpteur. Flâner dans la salle des plâtres, c’est pouvoir admirer des ½uvres monumentales dans leurs états successifs, ainsi La Porte de l’Enfer ou Les bourgeois de Calais apparaissent au regard, dans un premier état de création, avant une réalisation en bronze ou en marbre.

Le Musée Rodin de Meudon, c'est aussi une pelouse baignée de soleil, des marronniers et des magnolias qui font du parc de la Villa des Brillants un lieu de promenade hors du temps. A quelques pas du tombeau de Rodin, un exemplaire en bronze du Penseur veille sur le parc et le panorama sur Meudon et Saint-Cloud est saisissant.

Le Musée Paul Belmondo de Boulogne-Billancourt     

A quelques pas de la station de métro Boulogne-Jean Jaurès, la rue de l’Abreuvoir de Boulogne-Billancourt abrite le Château Buchillot. Magnifiquement rénové, cette « folie du XVIIIème » accueille l’½uvre du sculpteur Paul Belmondo. Parce que oui dans la famille Belmondo, il y a l’acteur mythique de Peur sur la Ville, il y a aussi le fils, pilote automobile mais surtout le père, qui s’inscrit dans le courant de la sculpture figurative moderne. C’est dans un espace d’exposition aéré et souligné par des lignes épurées que sont présentées les ½uvres de l’un des grands sculpteurs classiques français. Esquisses et dessins au fusain ou à la sanguine, sculptures hiératiques, parfois monumentales ou érotiques, Paul Belmondo se révèle un artisan appliqué et un artiste au génie singulier. Plusieurs espaces composent le musée, l’évocation de son atelier offre d’emblée une ambiance intimiste, la Galerie tactile fait la part belle aux sens, il s’agit ici de comprendre les sculptures par le toucher. Enfin la visite s’achève dans les jardins parsemés de sculptures réalisées par des artistes contemporains. Le Musée Paul Belmondo fait l’effet d’un cabinet de curiosité qu’il faut absolument découvrir.

Le Pavillon des Indes et le Musée Roybet-Fould de Courbevoie

Des coupoles inspirées des palais de Maharajah se distinguent dans le ciel de Courbevoie. Des bulbes dorés apparaissent dans le Parc de Bécon… Vestige exotique et insolite de l’Exposition Universelle de 1878, Le Pavillon des Indes est situé à quelques minutes du quartier de La Défense…Fermé au public jusqu’en 2013, il était destiné à faire briller l’empire colonial britannique et à exposer les précieux objets d’art indien du futur Edouard VII. Totalement restauré et inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1987, ce bâtiment insolite à l’histoire surprenante est un exemple de l’architecture éphémère rendue pérenne.

Passée cette première curiosité architecturale, qui vaut à elle seule le détour par Courbevoie, Le musée Roybet-Fould gagne également à être visité. Implanté dans le Pavillon de Suède-Norvège, construit aussi pour l’Expo Universelle de 1878, il abrite dessins, peintures et gravures de plusieurs artistes pompiers dont Ferdinand Roybet et Consuelo Fould. Mais c'est surtout l'histoire de la Famille Fould qui gagne à être connue.  Véritable saga du XIXe siècle, vous voyagerez dans les mystères et secrets de Courbevoie.

Le Musée des Années 30 de Boulogne-Billancourt

Aux années Folles et ces rythmes endiablés succèdent une période plus austère : les Années 30...Si socialement c'est une période sombre, synonyme de crise économique et de guerre, artistiquement, ces années furent fastes. Notamment pour Boulogne-Billancourt qui a vu de nombreux artistes, architectes, peintres ou sculpteurs attirés par la ville. Boulogne-Billancourt devient un centre artistique important dont le Musée des Années 30 abrite une partie de ce patrimoine. Art sacré, Art colonial et sculptures monumentales ou arts décoratifs et objets indistriels, le Musée abrite également une centaine de pièces de mobilier réalisées par Leleu, Ruhlmann, Le Corbusier ou Prouvé.

Pour finir, n'hésitez pas à emprunter le Parcours des Années 30 et flâner du centre au nord de Boulogne, entre édifices publics, immeubles d'habitation ou ateliers d'artiste bâtis par Courrèges, Mallet-Stevens ou Terry.

MUS - Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes

Facilement accessible, le Musée d’Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes est situé dans l’ancienne gare de Suresnes-Lonchamps. Urbanisme et sociologie sont au c½ur des collections de ce musée qui demeure un exemple de reconversion d’un bâtiment d’utilité publique désaffecté en un lieu culturel et patrimonial. Déambuler dans cet espace, c’est découvrir l’histoire de Suresnes. D'un village agricole et viticole, à l'installation d'industries insoupçonnées (biscuiteries, parfumerie, postes de radio, avions) jusqu'à à la naissance du logement social avec une cité-jardins. Visiter le MUS, c'est comprendre l’urbanisme social des années 1920 à 1940 et la démarche hygiéniste qui y était associé et qui contraste avec les grands ensembles construits à partir des années 60.

Jusqu’au 28 mai 2017, le MUS accueille également l’exposition « Aux origines du Grand Paris, 130 ans d’histoire ». A travers des photographies, des plans, des films et autres documents graphiques, l’exposition met en lumière les enjeux du projet du Grand Paris. Une occasion de mieux comprendre l’évolution de l’emprise de Paris sur son territoire urbain.


Réponses : 9
(c) Jean-Luc Dolmaire
Parc de Bécon 178 boulevard Saint-Denis
92400 COURBEVOIE

BigPavillonDesIndes.jpg
Parc de Bécon 142 boulevard Saint-Denis
92400 COURBEVOIE

Pavillon des Indes (c) CD92 Olivier Ravoire
142 boulevard Saint-Denis Parc de Bécon
92400 COURBEVOIE

MUS (c) CD92 Jean-Luc Dolmaire
1 Place de la Gare de Suresnes Longchamp
92150 SURESNES

Musée Roybet Fould (c) CD92 Jean-luc Dolmaire
178 boulevard Saint-Denis Parc de Bécon
92400 COURBEVOIE

Musée Paul Belmondo (c) CD92 Olivier Ravoire
14 rue de l'Abreuvoir
92100 BOULOGNE-BILLANCOURT

Musée de la Carte à Jouer (c) CD92 Jean-Luc Dolmaire
16 rue Auguste Gervais
92130 ISSY-LES-MOULINEAUX

(c) CD92/Olivier Ravoire
19 avenue Auguste Rodin
92190 MEUDON

ma_30.jpg
Espace Landowski 28 avenue André Morizet
92100 BOULOGNE-BILLANCOURT

Réponses : 9